La fondation Orange remet une valise numérique à l’Etage

Pour la première fois en Alsace, la Fondation Orange a remis ce mercredi une « valise numérique » à l’association strasbourgeoise « l’Étage », pleine d’outils numériques qu’ils pourront mobiliser dans leurs nombreuses activités éducatives.

« Ici on s’engage à tous les étages ». Ce mercredi, c’est au quatrième étage du 19 quai des Bateliers que l’association du même nom va concrétiser cet engagement social quotidien. Six personnes sont assises autour d’une table, et échangent agréablement autour d’une “valise” emplie d’équipements numériques.

D’un côté l’Étage, une association strasbourgeoise qui conduit de nombreuses actions d’accueil et d’accompagnement depuis presque 40 ans, principalement à destination des moins de 25 ans en difficulté, mais de plus en plus vers les personnes isolées de tout âge. De l’autre, la Fondation Orange (composante de l’entreprise de télécommunication) qui défend “le numérique pour tous” pour, in fine, favoriser l’égalité des chances pour les plus démunis. Et entre les deux, cette “valise numérique”, unique en Alsace, qui scelle un partenariat entre les deux parties. À travers cette dizaine de tablettes flambant neuves, ce “Raspberry” (mini-serveur fonctionnant sans connexion internet) rempli de diverses plateformes éducatives, de la maternelle à la terminale, ludiques et libres de droit, ces casques audio, ce vidéo-projecteur… c’est une myriade d’opportunités d’apprentissage qui se dégagent pour les bénévoles de l’association.

En effet, grâce à une prise en main extrêmement aisée et intuitive des outils gracieusement offerts par la Fondation, les responsables de l’association disent avoir une “foultitude d’idées” quant aux perspectives éducatives du contenu de la valise. Et cela, que ce soit dans les ateliers socio-éducatifs ou dans l’aide au devoir proposés aux presque 600 personnes allophones (dont plus de 300 enfants et adolescents) qu’ils suivent. Le début de ce qu’on espère devenir une belle amitié entre la fondation et l’association.

Article des DNA paru le 16/12/18