Appui-Logis

Lancé par l’État et le mouvement HLM en 2014, l’appel à projets “10 000 logements accompagnés” repose sur l’idée que l’accès direct au logement et la stabilité locative peuvent favoriser de manière durable l’insertion des ménages fragiles. Dans la dynamique du « logement d’abord », les ménages demandeurs de logement social ne doivent pas tous nécessairement passer par les étapes successives de l’hébergement d’insertion avant d’accéder à un logement pérenne. En bénéficiant d’un accompagnement social adapté, l’accès à un logement social ordinaire devient alors possible et permet alors de rompre avec la logique de prise en charge temporaire.

Dans l’Eurométropole de Strasbourg, 33% des demandeurs de logement social sont sans hébergement personnel et dans une situation souvent précaire. Au sein de ces demandeurs, nous distinguons trois catégories de personnes dans des situations particulièrement fragiles : les demandeurs de moins de 25 ans, les personnes isolées et les familles monoparentales.

Ces différents publics partagent certains traits communs : leur hébergement chez des tiers est souvent instable et leur situation économique est souvent moins favorable. Pour une partie de ce public qui ne relève pas d’une prise en charge en hébergement d’insertion, c’est principalement l’absence de proposition locative adaptée qui fragilise leur situation sociale.

Le dispositif « APPUI-LOGIS », mené en partenariat par le Pôle de l’Habitat Social et l’association l’Étage, s’adresse au public correspondant à ces critères : les personnes isolées âgées de moins de 30 ans hébergées chez des tiers et dont la demande de logement social à plus de 6 mois.

Les personnes qui cumulent ces critères peuvent donc s’adresser directement au service « APPUI-LOGIS », afin de rencontrer un travailleur social.

L’intervention du dispositif comprend plusieurs étapes :

  • Discuter du projet locatif et s’assurer que la demande de logement social est complète et à jour. Il s’agit d’identifier et lever les freins qui pourraient empêcher un éventuel passage en commission d’attribution.
  • Évaluer la capacité à habiter en logement des personnes, avec ou sans accompagnement social.
  • En fonction d’indicateurs sur la situation administrative et budgétaire, le travailleur social peut transmettre, avec l’accord des familles, une évaluation aux bailleurs partenaires. Le Pôle de l’Habitat peut ensuite prêter une attention particulière à ces demandes.
  • Accompagner des personnes à chaque étape du parcours locatif : lors de la visite du logement proposé, lors de la signature du bail et de l’état des lieux d’entrée, puis à l’installation afin de sécuriser l’entrée. Le travailleur social accompagne ensuite les personnes lors des 3 premiers mois d’occupation.

L’objectif du dispositif est donc d’accélérer les passages en commission d’attribution et l’entrée en logement et ainsi, éviter que des personnes qui ne relèvent pas d’un hébergement d’insertion soient orientées vers le SIAO.